Publié le 10/07/2019

La formation est le seul moyen de s'adapter lorsqu'on n'a pas ou peu de diplôme.

Publié le 09/07/2019

Un prestataire RGPD sert aussi à partir en vacances tranquille 🙂

Publié le 08/07/2019

[RGPD - JUSTICE] Le cabinet HAAS-AVOCATS .com publie la liste de sanctions pénales relative aux manquements du RGPD. Cela s'ajoute aux sanctions administratives de 4% du Chiffre d'Affaires annuel.

Pour un VDI, une TPE, un commerçant, cela pourrait représenter une condamnation supplémentaire minimale de 4800€, si l'on observe le comportement actuel de ces entrepreneurs.

*Le Code pénal prévoit*

1. Non-respect des formalités préalables (art. 226-16) = 300.000€ et 5 ans de prison.
🔰Traduction : ne pas avoir mis son activité en conformité avec le RGPD. Et pas seulement son site Internet.

2. Non-respect de l'article 34 de la Loi Informatique et Libertés relatif à l’obligation de sécurité (art. 226-17 et 226-17-1) = 300.000€ et 5 ans de prison.
🔰Traduction : ne pas avoir de sécurité sur ses ordinateurs et autres appareils connectés. Et pas seulement un antivirus.

3. Détournement de la finalité du traitement de données personnelles (art. 226-21) = 300.000€ et 5 ans de prison.
🔰Traduction : utiliser les coordonnées d'un prospect ou d'un client produit pour lui proposer une opportunité d'affaire sans son accord formel préalable.

4. Procéder à un transfert de données transfrontier contrevenant aux mesures prises par la Commission des Communautés européennes ou à l’article 70 de la Loi Informatique et Libertés (art. 226-22-1) =300.000€ et 5 ans de prison.
🔰Traduction : Envoyer un fichier client à un prestataire suisse sans savoir s'il respecte le RGPD.

5. Absence d’information des personnes concernées (art. R. 625-10) = 1.500€ par infraction constatée.
🔰Traduction : Absence d'informations légales et RGPD sur site Internet, formulaire papier, flyer pub.

6. Non-respect des droits des personnes (art. R. 625-11) = 1.500€ par infraction constatée.
🔰Traduction : Pas d'accord préalable des personnes sur l'utilisation de leurs coordonnées et données ou preuve insuffisante de leur accord.

Demandez conseil sur votre situation et anticipez les problèmes potentiels.

Spliit, le partage qui tue...les TPE, les commerçants !

Publié le 05/07/2019

Cet article est visible sur Facebook. Lire l'article complet.

Publié le 01/07/2019

Cette société propose une assurance RGPD.

La meilleure assurance est d'être conforme toute l'année, avec un prestataire mutualisé c'est suffisant pour la majorité des TPE/PME.

Vendre plus grâce aux psychotechniques

Publié le 26/06/2019

Cet article est visible sur Facebook. Lire l'article complet.

Publié le 24/06/2019

[Google - Site] Amis VDI, avoir votre adresse sur Google Maps ne suffit pas !

Révélation, 11 millions d'adresses Google Maps sont fausses et servent à détourner ou escroquer des particuliers.

Résultat, les particuliers signalent 85% des adresses et profils qu'ils jugent douteux à Google qui ferme les comptes des suspects.

Quand on sait la délicatesse de Google sur la décision de fermer un compte et quand on voit l'objectivité relative des internautes mécontent ou jaloux aujourd'hui, on imagine les dégâts que cela peut causer à un commerce ou un VDI.

📌Avoir un site ou un blog professionnel en plus d'un compte Facebook ou Google, protège contre ces dérives qui freinent l'activité des VDI et en plus :

✅ 1. Les consommateurs savent qu'il est plus difficile de réaliser un faux site pro qu'un compte Facebook ou Google Maps. Montrer son site dans un profil, prouve qu'on excite et qu'on est sérieux.

✅ 2. Tout le monde n'utilise pas Google pour les recherches (Qwant, Bing) qui n'affichent pas les adresses Google maps ou Google Business. Dans un monde d'ultra concurrence, avoir un site référencé sur une niche de 6% de plusieurs millions de recherches par jour, ce n'est pas négligeable pour son activité.

✅ 3. Tout le monde n'a pas Facebook ou Insatagram. 40% des internautes n'ont pas de compte Facebook, dont 47% de 50-64 ans. Sans compte, on n'a pas accès à Instagram, aux publications des comptes personnels, ni à certaines publications de pages. Avoir un site offre à un potentiel de 18 millions de personnes, c'est un atout.

✅ 4. Avec un site ou un blog, on ne peut pas faire de publicité sur Facebook ou Instagram vers des personnes qui ne l'ont pas. Sinon, c'est impossible.

Renseigez-vous et faites le bon choix pour votre activité !

Publié le 21/06/2019

[RGPD - GOOGLE - INFOX] Certains sites prétendent donner une astuce pour contourner le problème de fiabilité de Google Analytics sur les statistiques de visite de votre site Internet.

✅ VRAI : Les statistiques de visites sont fausses depuis l'obligation de demander l'autorisation au visiteur d'accepter les cookies de ce type.

‼️ FAUX : L'astuce proposée de paramétrer son compte Google Analytics d'une certaine façon (acceptation de conditions, information sur le responsable), ne se substitue pas à l'obligation de demander l'accord du visiteur qui peut toujours refuser d'être tracé.

‼️ FAUX : Cela ne date pas du 25 mai 2018 et du RGPD, mais d'une directive de 2009.

Et finalement, l'important n'est pas de savoir si on a capté 100% des visiteurs, mais de savoir ce que l'on fait des multiples informations statistiques pour booster ses ventes ou recrutements.

Pour beaucoup, Google Analytics se résume à un compte de visites.

Publié le 19/06/2019

[RGPD - TPE - CNIL] Enfin une sanction financière qui nous parle !
Pardon pour la très petite société UNIONTRAD COMPANY qui vient de recevoir une amende de 20000€ et qui sert d'exemple.

Depuis le temps que nous disons que le RGPD et les risques de non-conformité ne touchent pas que les Géants du Net (Google, Facebook) et que même les TPE, PME, artisans, commerçants ou VDI sont concernés.

📌À RETENIR

1. La société est une TPE de 9 salariés.

2. Les plaintes proviennent des salariés. Rien à voir avec les enquêtes spontanées de la CNIL. Les plaintes auraient pu provenir de clients ou prospects dans un autre contexte.

3. Les griefs portent sur des sujets qui touchent toutes les entreprises (surveillance vidéo, messagerie, informations des personnes concernées, sécurité des ordinateurs).

4. Le montant de l'amende de 20000€ représente 2,2% du Chiffre d'Affaires connu de la société qui a pourtant un résultat net négatif en 2017. C'est la moitié du maximum prévu par le RGPD, donc une forte amende.

5. C'est l'absence de réaction après la mise en demeure (qu'est-ce qu'on risque:-/) qui a fait augmenter l'addition.

6. Une astreinte de 200€ par jour a été ajoutée à la sanction jusqu'à exécution de la conformité demandée.

Quand la nouvelle Présidente de la CNIL dit que la période de tolérance est terminée, on se doit de le croire.

Publié le 07/06/2019

[RGPD - PRATIQUE] Un exemple d'erreur à éviter. Il existe des techniques marketing pour arriver au même résultat en toute légalité 🙂
82 articles de la page Facebook ibrainsystem85